Quelles sont les alternatives sûres pour le bronzage artificiel ?

L’utilisation de ces produits est controversée, certains sont même interdits. Pour beaucoup de gens, avoir une peau bronzée est synonyme de beauté et d’apparence saine. Pour obtenir ce look, ils peuvent recourir à plusieurs produits, tels que des produits de bronzage, des produits autobronzants avec des produits chimiques, entre autres. L’utilisation de ces solutions est cependant assez controversée. Les chambres de bronzage, par exemple, sont interdites. Les autobronzants, en revanche, peuvent être utilisés à condition de respecter certaines précautions. Pour l’attention que demande le sujet, découvrez dans cet article des informations sur le processus de bronzage et les alternatives disponibles.

À propos du processus de tannage

Pour comprendre le fonctionnement des lotions solaires et des produits autobronzants, il est nécessaire de comprendre le processus du bronzage. Lorsque vous prenez un bain de soleil, votre peau est exposée aux rayons ultraviolets. Pour empêcher l’organisme d’absorber cet excès de rayonnement, les cellules de la peau libèrent un pigment brun appelé mélanine. La fonction principale de ce pigment est de protéger l’organisme des effets néfastes du soleil, tout en provoquant un assombrissement de la peau. C’est pourquoi, lorsqu’elles s’exposent au soleil, les personnes à la peau plus foncée, dont la concentration en mélanine est naturellement plus élevée, n’ont pas la couleur de peau altérée comme c’est le cas des personnes à la peau claire, ce qui ne signifie pas qu’elles n’ont pas besoin de porter un écran solaire.

Crème solaire

Il s’agit de produits contenant des substances qui accélèrent la production de mélanine lors de l’exposition au soleil, rendant le bronzage plus rapide. L’utilisation de ces produits est assez controversée. Comme les substances de bronzage visent à produire plus de mélanine, elles ne protègent pas la peau contre l’exposition au soleil. Bien que certains produits soient vendus avec des protecteurs ou des bloqueurs, les dermatologues ne recommandent pas non plus cette combinaison, car ils ont des objectifs distincts. En d’autres termes, soit vous vous faites bronzer, soit vous vous protégez des radiations.

Chambres de bronzage

Les chambres de bronzage sont interdites. Cette mesure a été motivée par la corrélation entre l’utilisation de ces chambres et divers risques sanitaires, notamment le cancer de la peau. Une étude du Centre international de recherche sur le cancer, une source importante pour la décision, indique que le bronzage augmente le risque de développer un mélanome de 75% chez les personnes qui subissent l’intervention jusqu’à l’âge de 35 ans.

Auto-bronzage

Une bonne alternative pour ceux qui aiment les peaux bronzées, mais qui veulent éviter les dommages causés par le soleil, sont les auto-bronzants. Les produits autobronzants ont la capacité de pigmenter la peau, quelle que soit l’exposition au soleil. La substance responsable de l’effet tonifiant est la dihydroxyacétone. La quantité de DHA varie de 5 15% sur les produits. Plus leur concentration est élevée, plus l’effet est rapide, mais aussi plus les risques de taches éventuelles sont importants. Il convient donc d’être prudent dans son application. En outre, même les produits, tels que les produits autobronzants, doivent être utilisés sous la supervision d’un dermatologue.

Mythes et vérités sur vos soins de beauté
Choisir le modèle de planche le plus approprié à votre type de cheveux.